Le déni de grossesse

Le déni de grossesse

Comment expliquer qu’une future maman ne se sente pas enceinte ? Comment comprendre que l’enfant naisse alors que la grossesse est restée inconnue de la mère et de son entourage ? Pour comprendre le paradoxe sidérant du déni de grossesse

qui se manifeste par une « non prise de conscience de l’état d’être enceinte », Sophie Marinopoulos nous expose la dimension psychique de la maternité et de la parenté.

Parce que le psychisme s’allie au corps pour annuler une réalité non pensable pour la femme, l’auteur parle de « trouble grave de la représentation. ».

Cette absence de pensée qui nie la réalité de l’enfant et de la maternité se contamine à l’entourage en ce compris la sphère de soins. La (re )connaissance de ce phénomène hors de toute rationalité est l’accès à une prévention centrée sur la dimension psychique parallèlement à l’encadrement technologique actuel de la grossesse.

 Cette publication reprend l’intervention de Sophie Marinopoulos, psychologue, présentée lors de la conférence du 10 mai 2007 à Bruxelles: Le déni de grossesse